Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Aide et contact Documents, Publications Documentation Juridique
A +
A -

Projet des établissements publics de santé en PACA et Languedoc Roussillon

Lancé en janvier 2013 avec le soutien du FNP, le projet recherche action se déploie aujourd’hui sur 47 établissements. L’objectif est d’identifier et de prévenir les risques psychosociaux.

 

Une volonté politique forte pour les partenaires du projet

Porté par les Délégations de Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et Languedoc-Roussillon (LR) de l’ANFH, le projet associe aussi l’ANFH nationale, les ARS PACA-LR ainsi que le FIPHFP permettant ainsi l’intégration d’un volet Handicap dans les plans d’actions. La partie recherche est assurée par une doctorante en « CIFRE ».

 

Un projet inscrit dans une dynamique collective

Regroupant initialement 35 établissements des régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Languedoc Roussillon (PACA-LR), le projet rassemble aujourd’hui 47 établissements de types différents (centres hospitaliers, hôpitaux locaux, centres hospitaliers universitaires) et de tailles variées (neuf de moins de 400 agents, quinze de 400 à 1 000, huit de 1 000 à 1 500, dix de 1 500 à 4 000 et quatre de plus de 4 000).

Afin de favoriser l’émergence et le maintien d’une dynamique collective entre les établissements participant au projet, des journées régionales et interrégionales sont organisées pour des échanges sur leurs démarches et mutualiser sur les bonnes pratiques de prévention.

 

Le projet comporte quatre volets  présentés ci-dessous : réalisation d’un baromètre social pour dresser une cartographie des RPS, mise en place de formations-actions, accompagnement-conseil, ainsi qu’une dimension recherche et capitalisation.

photo_cecile_apollis.jpg

Cécile Apollis chargée du projet au sein de l’ANFH, assure en lien avec les établissements, un rôle de coordination et de soutien dans tous les domaines (suivi du projet, garantie des prestations...)

« Le choix par l’ANFH d’impulser un projet sur la prévention des RPS a recueilli une grande adhésion de la part des établissements des deux régions. Cela se traduit par une collaboration efficace au quotidien, une implication des acteurs et une volonté réelle de la part des directions de mettre en œuvre des actions de prévention efficaces."

Baromètre social publié en juin 2014

Premier volet du projet, le diagnostic relatif à l’exposition aux risques psycho-sociaux des personnels soignants de 47 établissements de Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et Languedoc-Roussillon (LR) est synthétisé dans une note technique .

31 % des agents interrogés, soit 20 000 agents, ont répondu à un questionnaire qui leur a été adressé par l’Association Nationale pour la Formation permanente du personnel Hospitalier (ANFH).

Les résultats font apparaitre le niveau de tension ressentie par les répondants dans leur travail. En complément, deux indices d’état anxio-dépressif et de sérénité ont été calculés. Ils montrent que 6% des agents nécessiteraient une vigilance toute particulière, tandis que 32% d’entre eux apparaissent sereins. Un traitement des résultats a permis de révéler des facteurs de risques en lien avec les deux indicés cités ci-dessus.

Les données rassemblées au niveau régional et inter-régional dégagent les caractéristiques du secteur hospitalier public en PACA Languedoc Roussillon. De plus, chaque établissement dispose d’un état des lieux, base de travail pour élaborer des mesures de prévention.

Un accompagnement des établissements dans l’appropriation des résultats est réalisé avec le cabinet PRAGMA qui a réalisé l’enquête.

Formation au diplome universitaire de préventeur

  • Sensibilisation aux RPS  : la synthèse des évaluations des sessions relatives à cette formation fait ressortir une satisfaction globale des participants sur les échanges, un climat de confiance et le souhait de l’approfondir sur la base de cas plus concrets.
  • Organisation, management et prévention des RPS : les sessions de cette formation, réalisées auprès de l’encadrement, reçoivent un très bon accueil et mettent en évidence une implication des agents.
  • Optimisation du document unique.

Une formation au diplôme universitaire de préventeur a été élaborée.

 

L’ANFH en lien avec l’Université Montpellier III, a fait évoluer un module existant afin qu’il soit plus adapté au monde hospitalier. La nécessité de renforcer les compétences internes par une formation certifiante est apparue importante au fur et à mesure de l’avancement du projet, la professionnalisation des référents RPS étant un enjeu de pérennité pour la prévention des RPS.

Conseil aux établissements

Le conseil aux établissements est réalisé par trois cabinets qui les accompagnent dans la mise en œuvre de leurs propres plans d’actions. Ces prestations sont de 14 à 25 jours selon la taille des établissements. La mise en place de la politique de prévention est réalisée au regard du contexte spécifique de chaque établissement et des pistes d’actions mises en évidence par le baromètre social. Pour cela, le cabinet conseil travaille avec un groupe pluridisciplinaire interne à l’établissement.

Dimension recherche : Sandra Durand

La dimension recherche se traduit par une étude doctorale réalisée sur trois ans par Sandra DURAND. L’objectif est de disposer d’informations et de méthodes sur lesquelles les établissements pourraient s’appuyer pour réaliser et pérenniser une démarche de prévention des risques psychosociaux au sein des établissements publics de santé. La recherche porte sur trois des établissements du projet : Alès, Aix et Martigues. La thèse préparée par la doctorante servira de support aux autres parties prenantes du projet.

photo_sandra_durand.jpg

Sandra DURAND

« Peu d’études existent aujourd’hui sur les manières de prévenir les RPS dans les établissements de santé ; pourtant ceux-ci apparaissent comme particulièrement exposés aux facteurs de risques du fait des contraintes organisationnelles spécifiques qui y sont associées. Le but de la recherche est de fournir aux acteurs de terrain des réponses sur les modalités de mise en œuvre d’une démarche de prévention dans leur organisation. »

Ainsi, le dispositif proposé répond à plusieurs objectifs : identifier et mesurer les facteurs de risques, sensibiliser les acteurs à cette problématique et internaliser les compétences, adopter une approche organisationnelle de prévention et capitaliser sur les bonnes pratiques de prévention des RPS en établissement de santé.

Note globale : 0/5 (0 votes)