Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Aide et contact Documents, Publications Documentation Juridique
A +
A -

Syndicat mixte de Roannaise de l’eau : agents des réseaux et TMS

Le service commun Prévention Santé et Sécurité de Roannais Agglomération a engagé en mars 2016 un projet relatif aux TMS pour huit professions ressortant du document unique comme très sensibles à ces risques.

 

Cette opération s’inscrit dans le cadre de son programme d’actions en faveur de la santé et sécurité au travail.

 

L’élaboration du document unique de Roannais agglomération a montré un risque élevé de troubles musculo squelettiques pour huit professions : Les agents des espaces verts, de la construction, les ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles), de la restauration, d’entretien, des services administratifs, de la collecte des déchets et des réseaux (égoutiers, exploitation eau potable).

Agent de réseau Roannais.jpg

Manutention des plaques d'égout pouvant peser jusqu'à 140 kg

Qu’il s’agisse de plaques d’égout (aussi appelées "tampons") descellées, de problème d’affaissement ou d’odeur, ce sont les agents des réseaux qui interviennent pour identifier les anomalies et assurer le suivi des interventions d’entreprises extérieures. 

Les agents, en charge de l’entretien des collecteurs et des réseaux, sont tributaires des infrastructures, notamment des tampons dont certains peuvent peser jusqu’à 140 kg.

Action du service prévention santé et sécurité auprès de 12 collectivités

Cette situation a conduit à la mise en place par le service Prévention Santé et Sécurité de Roannais agglomération d’un projet prévention pour ces métiers pour 12 collectivités.

Roannais Agglomération regroupe 40 communes et se situe sur un territoire comportant environ 100 000 habitants.

En 2013, un service commun mutualisé relatif à la prévention a été mis en place et un réseau d’assistants de prévention et de relais sécurité consolidé.

Pour ce projet sur les TMS, 12 collectivités (11 communes 1 syndicat mixte) ont décidé de s’engager avec Roannais Agglomération qui est la structure pilote.

L’objet du projet est de s’engager dans une démarche globale de prévention pour transformer durablement les conditions de travail. Huit groupes de travail ont été constitués afin d’identifier les facteurs de risques biomécaniques et psychosociaux ainsi que pour élaborer et mettre en œuvre des actions d’amélioration pour chacune des huit catégories professionnelles concernées. 

Outre le comité de pilotage, les huit groupes de travail adossés aux huit professions, ont pour rôle de réaliser un diagnostic et proposer des actions d’amélioration en matière de TMS.  Chaque groupe comprend : 1 élu, 1 DRH, 1 médecin de prévention, 1 assistant de prévention (ou relais sécurité), 2 encadrants, 2 agents, 2 représentants du personnel et 1 membre du service prévention Santé et sécurité.  

 

Focus sur les agents de réseaux

Le projet est présenté à partir des actions mises en œuvre pour les  agents  des réseaux d’assainissement du syndicat mixte de la Roannaise de l’eau.

 

Le travail de ces agents n’est pas toujours visible mais il n’en reste pas moins essentiel. Qu’il s’agisse de plaques d’égout (aussi appelé tampon) descellées, de problème d’affaissement ou d’odeur, ce sont les agents des réseaux qui interviennent pour identifier les anomalies et assurer le suivi des interventions d’entreprises extérieures. Leur activité n’est pas limitée à des actions curatives ; des actions préventives sont aussi une composante majeure de leurs missions.

 

Ils sont ainsi amenés à descendre dans les collecteurs pour contrôler l’état des réseaux, leur encrassement, repérer et contrôler l’état des branchements.

Réflexion sur le port des charges lourdes

A l’occasion des réunions qui se sont échelonnées de mars à septembre, les membres des groupes de travail ont constaté que les agents, en charge de l’entretien des collecteurs et des réseaux, sont tributaires des infrastructures, notamment des tampons dont certains peuvent peser jusqu’à 140 kg.

 

Ces dernières années, le syndicat de la Roannaise de l’eau a enregistré plusieurs arrêts de travail consécutifs à des problèmes de dos. Afin de prévenir les TMS, une réflexion a plus particulièrement porté sur  la manutention des tampons. Les risques psychosociaux ont également été abordés mais ne sont pas ressortis comme étant un facteur de risque repérés par les agents.

 

Il existe un outil très efficace pour soulever les tampons en limitant au maximum le port de charges : le lève-tampon. La présence d’agents des réseaux dans le groupe de travail et des visites de terrain  a montré qu’il existait différents types de tampons (forme et taille) et  que le lève tampon ne pouvait pas toujours être utilisé. Il n’est pas possible de recourir au lève-tampon qui est un gros aimant, lorsque la surface est irrégulière, obligeant les agents à utiliser une barre à mine et ainsi à se trouver dans des postures contraignantes.

Fort  de ce constat, une réflexion a été lancée par les groupes de travail portant sur les éléments ci-après :

  • uniformiser le type de plaque d’égout en rédigeant un cahier des charges précis sur le type de tampons souhaité afin qu’ils correspondent aux attentes des agents,
  • faciliter le décollement et le déplacement des tampons par l’achat d’un accessoire adapté.

Ce projet a permis de rapprocher des acteurs très différents qui se sont exprimés sur des situations de travail quotidiennes pour trouver des mesures d’amélioration de la prévention  qui ont été mises en œuvre à compter de  janvier 2017.

 

Note globale : 0/5 (0 votes)