Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Auxiliaires de puériculture

Ce secteur d’activité est identifié comme une priorité du programme d’actions 2018-2022 du FNP.

Le statut de l’auxiliaire de puériculture (AP) varie selon son lieu de travail, avec des différences significatives.

Le métier relève de cadres d’emploi différents, selon que l’auxiliaire exerce dans la fonction publique territoriale ou hospitalière, ou dans le secteur privé.  

Dans la fonction publique, la proportion d’auxiliaires de puériculture exerçant au sein de la fonction publique hospitalière est d’environ 20%, tandis que la très grande majorité relève de la fonction publique territoriale.

 

Au sein la fonction publique hospitalière, les lieux d’exercice sont les établissements publics de santé (hôpitaux en maternité, pédiatrie, néonatologie...), les centres d’accueil de soins, les centres d’hébergements, les établissements pour mineurs.

L’auxiliaire de puériculture fait partie du corps statutaire des aides-soignants.

Au sens du Décret n° 2007-118 du 3 août 2007 portant statut particulier du corps, les auxiliaires de puériculture hospitaliers constituent un emploi de catégorie C de la filière soins et médico-technique.

 

Au sein de la fonction publique territoriale, les auxiliaires de puériculture œuvrent dans les services et structures liés à la petite enfance (0/3 ans) dans les villes, départements, régions et intercommunalités.

La fonction englobe toutefois différents métiers, parmi eux : assistant(e) éducatif(ve) petite enfance ; assistant(e) en halte-garderie ; assistant(e) en structure multi-accueil ; assistant(e) en PMI (protection maternelle infantile) etc.

Au sens du Décret n° 92-865 du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d'emplois, les auxiliaires de puéricultrice sont des fonctionnaires de catégorie C relevant de la filière médico-sociale.

 

Il existe environ 60 000 auxiliaires de puériculture dont 36 % exerçant à temps partiel.

La profession est très largement féminisée (97 %) et relativement jeune (moyenne d’âge de 39 ans). Les auxiliaires de puériculture bénéficient à 90 % d’un contrat à durée indéterminée ou d’un statut public stable.

Les métiers de la petite enfance, ce sont 15 930 structures d’accueil dont 45,7% gérées par des communes, CCAS, EPCI ou département. 

 

Sources : DREES, Enquête Aide sociale 2018 -Volet PMI, ADELI, Ministère de la Santé, INSEE, Politiques sociales et familiales n° 109 - septembre 2012 -Métiers de la petite enfance : registres et dimensions de l’activité