Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Soigner les petits maux avec un jardin médicinal

La phytothérapie, qui consiste à soigner les petits bobos du quotidien par les plantes, suscite
un réel regain d’intérêt en France. Un moyen économique de profiter des remèdes de nos
grand-mères est de consacrer un espace aux plantes médicinales.

 

La première étape consiste à choisir des espèces et variétés connues pour leurs propriétés
thérapeutiques. Si vous disposez d’un espace restreint, privilégiez des plantes qui ont de multiples
usages et cultivez-les en pot, sur un balcon ou une terrasse par exemple.


Le thym. Connu pour ses propriétés antiseptiques, il est souvent indiqué en cas d’infection
respiratoire et troubles digestifs. Il s’inhale en cas de congestion nasale, et peut aussi en bain de
vapeur, solutionner des problèmes de peaux (acné).


La menthe poivrée, est une vivace envahissante, qu’il vaut mieux cultiver en pot. À utiliser pour
digérer, rafraîchir, soulager… elle s’avère aussi très utile sous forme d’huile essentielle : sur les
tempes contre les maux de tête, dans une huile de massage pour muscles endoloris par exemple.


Les fleurs de la lavande sont connues, mais saviez-vous que les feuilles se mangent ? Très
polyvalente, la lavande est notamment idéale pour combattre l’anxiété et le stress, favoriser le
sommeil, cicatriser la peau et combattre les ecchymoses. Faites macérer les fleurs et utilisez-les
ensuite dans un savon ou un baume pour le sommeil, ou encore pour chasser les moustiques.
Championne des plantes médicinales, l’ortie est aimée autant par la peau que par les cheveux. Riche
en fer elle peut être intégrée, cuite, à des recettes (à la manière des épinards) ou séchée dans des
tisanes. Attention, elle pousse comme du chiendent, il vaut mieux la cultiver en pot. Portez des gants
pour la cueillir et ne la cultivez pas si vous avez de jeunes enfants car l’ortie est urticante. La cuisson
ou un bon séchage permettent de neutraliser les piquants.


La sauge. Ses capacités antibactériennes sont utilisées pour l'hygiène buccale ou pour soulager un
aphte. Elle apaise aussi les femmes à la suite d'un accouchement douloureux, ou encore lors de la
ménopause.


Pour tirer le meilleur bénéfice de ces végétaux, récoltez les parties utiles de la plante quand elles sont
encore fraîches. Après avoir fait votre récolte, faites sécher feuilles et fleurs dans un lieu sec et bien
aéré, hors de portée du soleil direct. Puis, rangez-les dans un contenant hermétique, toujours à l’abri
de la lumière.


Enfin, pour employer sans risque les plantes médicinales demandez conseil à votre médecin ou à
votre pharmacien ; il existe aussi des herboristes spécialisés dans le domaine.

 

Christophe Le Roy

 

Note globale : 4/5 (10 votes)
Merci d'avoir noté l'article