Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Adapter son alimentation en fonction de son âge

Pour préserver son capital santé, les pistes à explorer sont nombreuses : comprendre ses besoins nutritionnels spécifiques, prévenir ou retarder les soucis physiologiques et cognitifs, aider les personnes fragilisées à redevenir robustes, élaborer des aliments plus  adaptés… La recette pour bien vieillir passe (aussi) par l’assiette !

 

Il est bon de rappeler que les besoins alimentaires ne diminuent pas avec l’âge. Au contraire, l’assimilation des nutriments par l’organisme est moins bonne ; il s’agit donc de manger autant, sinon plus. Les besoins en protéines des seniors, par exemple, sont supérieurs de 20 % à ceux des 30-50 ans. D’où les recommandations de manger viande, poisson, œufs et produits laitiers pour préserver les muscles qui ont tendance à « fondre » au fil des années. Le calcium présent dans les laitages, la vitamine D, empêchent la déminéralisation des os et retardent les risques de fractures. Vitamines et minéraux apportés par l’alimentation jouent un rôle nécessaire contre le stress oxydatif, principal facteur de vieillissement accéléré. On les trouve dans les fruits et légumes, les produits de la mer, les produits laitiers, etc. Pour maintenir ses fonctions cognitives, penser aux acides gras présents dans le poisson, les huiles, le beurre et veiller à conserver un minimum d’activité physique.

 

« Cuisiner, c’est la santé, cuisiner avec plaisir, c’est la maintenir ». Tel est le slogan du site www.ateliercuisinesenior.com, un site interactif, instructif et ludique, conçu spécifiquement pour les personnes âgées. Dans l’espace senior du site, l’accent est mis sur l’utilisation de produits frais, de saison, voire surgelés ou en conserve ; l’apprentissage ou le ré-apprentissage de certains gestes culinaires ; la confection de plats équilibrés et plaisants, faciles à réaliser. L’objectif est d’aider les personnes à participer à une alimentation « plaisir », à cuisiner, à maintenir la capacité de préparer les plats et même réapprendre à cuisiner ! Le site propose aussi des idées recettes adaptées aux besoins.

 

PETIT QUIZZ SUR LES IDÉES REÇUES

1/ Une personne âgée doit manger moins qu’une personne plus jeune.

Faux - Elle doit manger autant, voire plus pour une activité physique équivalente.

 

2/ La viande rouge, n’est destinée qu’aux travailleurs de force…

Faux - Elle apporte des nutriments intéressants à tout âge : fer, protéines, zinc, sélénium, vitamine B12… Attention toutefois à ne pas en surconsommer.

 

3/ Si je mange le soir je dormirai mal.

Faux - Le fameux proverbe “Qui dort dîne” est inexact. Cela vient du Moyen Âge où les auberges ne fournissaient un repas qu’aux personnes qui dormaient sur place… Attention en revanche à ne pas manger des portions trop copieuses et aliments trop gras, lourds à digérer le soir. Éviter ainsi viande ou plats en sauces qui nécessitent une dépense énergétique pour la digestion.

 

4/ Il faut manger du poisson pour mieux vieillir.

Vrai - Au moins 2 fois par semaine car le poisson contient des acides gras essentiels.

 

5/ L’huile d’olive est moins grasse que les autres huiles.

Faux - Toutes les huiles apportent 100% de lipides (graisse). Mais leur composition est variable, en

particulier en acides gras essentiels.

Note globale : 4/5 (43 votes)
Merci d'avoir noté l'article