Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications
A +
A -

Tombez dans les bras de Morphée grâce à un bon matelas !

INFOSPRATIQUESLITERIEINTERNET778x442.jpg

Certains vous diront qu’il faut changer de matelas tous les 10 ans, d’autres vous pousseront à le faire avant (sûrement pour vendre leur produits…). Quand faut-il vraiment envisager un tel achat et comment le faire en toute bonne  conscience ? À vos marques, prêts ? Allongez-vous !

 

Compris entre 350 et 500 €, atteignant parfois même les 1 000 € si on y associe l’achat d’un sommier, un matelas constitue une dépense importante qu’on ne fait pas à la légère. On passe quand même près de 3 000 heures par an sur ce gros bout de tissu ! Autant donc bien réfléchir avant de craquer pour le matelas à ressorts en promotion à la boutique du coin, d’autant que s’il est mal adapté à notre morphologie, il peut occasionner des problèmes de dos handicapants.

 

Avant de songer à changer de matelas, assurez-vous que le vôtre est réellement hors d’usage. N’écoutez pas forcément ceux qui vous diront qu’il faut coûte que coûte changer de literie tous les dix ans. Un bon matelas peut vous accueillir la nuit durant au moins 13 ans. Pour juger l’état de votre matelas, répondez à ces quatre questions : avez-vous mal au dos en vous réveillant ? Avez-vous de plus en plus de mal à trouver votre position pour dormir ? Si vous dormez à deux, votre compagnon de nuit vous réveille-t-il à chaque fois qu’il se lève ? Vous souvenez-vous de l’année où vous avez acheté votre matelas ? Si vous répondez oui aux trois premières questions et non à la dernière, alors il est temps d’envisager cet achat.

 

Quand vient le moment de pousser la porte du magasin, encore faut-il choisir le bon modèle. Ni trop ferme, ni trop mou, voici quelques petits trucs pour vous aider à choisir un bon matelas : si vous le pouvez, faites cet achat le matin quand votre corps et votre esprit sont les plus sensibles et éveillés ! Ensuite, n’hésitez pas à tester le matelas en vous allongeant dessus. Votre main se glisse sous vos reins en position allongée ? Oubliez ce matelas trop ferme. Si vous avez du mal à passer de la position allongée à la position sur le côté, oubliez cet autre matelas, il est trop mou !

 

Une fois votre nouveau matelas installé dans votre chambre, prenez-en soin : retournez-le régulièrement pour mieux répartir les pressions ; aspirez-le ainsi que le sommier tous les 6 mois et nettoyez les éventuelles tâches avec un chiffon imbibé d’eau savonneuse et faites sécher avec un séchoir à cheveux. Bonne nuit !

Note globale : 2/5 (3 votes)
Merci d'avoir noté l'article