Aller au contenu principal
Me connecter ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Addictions en milieu professionnel

Dans cette rubrique, vous trouverez toutes les informations utiles en termes de réglementation et prévention, ainsi que des retours d’expérience d’employeurs hospitaliers et territoriaux accompagnés par le FNP dans leurs démarches de prévention des risques.

L’addiction se caractérise par l’impossibilité répétée de contrôler un comportement et la poursuite de ce comportement en dépit de la connaissance de ses conséquences négatives.

« L’addiction est un terme restrictif qui se limite à la dépendance. Or, il existe plusieurs types de comportements dans la consommation d’un produit, allant d’un usage simple à la dépendance. Utiliser le terme de « pratiques addictives » permet d’aborder ce problème dans sa globalité. Les personnes qui ne consomment pas sont dites « abstinentes ».

Les pratiques addictives sont la consommation d’une substance psychoactive telle que l’alcool, le tabac, les drogues ou les médicaments psychotropes (lorsque leur usage n’est pas conforme à la prescription médicale). Des pratiques addictives peuvent également être liées au travail (workaholisme : dépendance au travail) ou à Internet, aux téléphones portables et aux jeux vidéo (technodépendance).» (source INRS )

 

Une conduite addictive peut être définie comme un comportement ne pouvant être contrôlé, qui soulage, compense un malaise intérieur et procure du plaisir dans un premier temps. Les conduites addictives se traduisent par l’usage – occasionnel, régulier ou pathologique - de substances psychoactives comme l’alcool, la drogue, les médicaments… Elles peuvent également être comportementales.

 

Les pratiques et conduites addictives ont des origines mixtes, liées à la vie privée, mais aussi à la vie professionnelle. En effet, le travail a un effet paradoxal vis-à-vis des consommations de substances psychoactives. Alors qu’avoir un emploi peut être protecteur vis-à-vis des pratiques addictives, certaines conditions de travail peuvent favoriser un comportement addictif : RPS , travail isolé, pots ou repas d’affaires avec boissons alcoolisées, travail en contact avec le public, travail avec horaires atypiques, télétravail, port de charges lourdes, ambiances thermiques… L’alcool, les stupéfiants et autres substances psychoactives, soit après usage massif soit par usage régulier créant des situations de dépendance, génèrent des dysfonctionnements dans le travail avec augmentation des occurrences et de la gravité des accidents de service.

 

L’employeur doit veiller à rendre l'environnement professionnel plus protecteur par rapport aux conduites addictives.

 

Même si les données sont rares et les actions de prévention principalement centrées sur les addictions aux substances psychoactives, il ne faut pas occulter les addictions comportementales, qui relèvent du même processus : workaholisme (addiction au travail) et dépendance aux technologies de l’information notamment du fait de l’accès, souvent permanent, aux messages électroniques depuis son domicile, …

 

L’INRS a publié en juin 2022, les résultats d’une enquête sur les pratiques addictives réalisée en 2021 avec des représentants de la mission interministérielle de lutte contre les drogues et conduites addictives (MILDECA), de la société française d'alcoologie, de l'Université de Picardie Jules Verne, de la fédération régionale des SST d'ile de France et du groupement des infirmiers de santé au travail.

 

L’enquête repose sur l’analyse de réponses de 1245 professionnels dont principalement des médecins de travail, des infirmiers en santé au travail et des psychologues et ergonomes. Parmi eux, environ 13,7 % représente la fonction publique.

 

Parmi les enseignements de cette enquête :

  • Le classement par ordre problématique des substances psychoactives : l’alcool, le tabac, le cannabis puis les médicaments. L'alcool représente la 5ème préoccupation en risques professionnels après les RPS, les TMS , la désinsertion professionnelle et les risques physiques.
  • Un état des lieux des conduites au sein de la population active chez les hommes et les femmes :

Vous souhaitez mener une démarche sur cette thématique ? Consultez notre offre d'accompagnement

Note globale : 0/5 (0 votes)