Aller au contenu principal
Me connecter ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Police municipale

Selon le site de la police nationale « la police municipale est la troisième composante des forces de sécurité intérieure avec la gendarmerie et la police nationale. Elle est placée sous l’autorité du maire et intervient au sein des communes ou des intercommunalités pour effectuer des missions de prévention, de surveillance du bon ordre, de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publiques. » ( Voir la définition)

Pour exercer leurs responsabilités, les communes peuvent créer des services appropriés et recruter des agents de la FPT relevant de 4 catégories :

•    des directeurs de police municipale (catégorie A) 

•    des chefs de service de police municipale (catégorie B) 

•    des agents de police municipale (catégorie C) 

•    des gardes champêtres (catégorie C)

Ces agents détiennent un statut et des missions de service public particulières définies par la loi du 15 avril 1999 et ses décrets d'application. Ainsi, les policiers municipaux et les gardes champêtres font partie intégrante des forces de l'ordre de la nation, et sont dépositaires de l'autorité publique au même titre que les policiers nationaux et les gendarmes.

 

La France compte 23 934 policiers municipaux au 1er janvier 2020, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. Des effectifs multipliés par 4 en 30 ans, et un nombre de communes équipées multiplié par 2,5 (1 750 communes en 1984 et 4 500 communes en 2018).

Les principales missions du policier municipal relèvent de la police administrative et de la police judiciaire.

 

Être gardien de police municipale nécessite de bonnes conditions physiques et mentales. Quand il n’est pas affecté à des tâches administratives ou en charge de l’accueil des populations, l’agent est le plus souvent en service en extérieur. A pieds, en deux roues, ou bien en voiture, la police municipale est en contact permanent avec la population. Le rythme de travail est atypique, ponctué de moments d’urgences et de stress : de nuit comme de jour, la semaine comme le week-end, les horaires dépendent des permanences et des astreintes à assurer.

La loi n° 99-291 demande à ce que les policiers municipaux reçoivent une formation continue adaptée aux besoins du service tout au long de leur carrière.

Retrouvez plus de détail sur le métier et la réglementation associée dans la fiche pratique dédiée de l’espace droit de la prévention