Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Prévenir les TMS en EHPAD : le retour d’expérience du centre hospitalier de Tréguier

Le contexte

 

En 2015, le FNP a été sollicité par le centre hospitalier de Tréguier dans le cadre d’une démarche de prévention collective portant sur la prévention des TMS. La démarche porte sur neuf établissements de santé : quatre EHPAD territoriaux (le réseau CESAMES – Coopération d’Ehpad pour une Stratégie d’Action Médicale et Sociale) et cinq centres hospitaliers, également rassemblés en réseau (CHT d’Armor - Communauté Hospitalière de Territoire).

 

Le constat initial fait état d’un taux important d’absentéisme (14%, supérieur à la moyenne du secteur) lié pour partie à une augmentation des accidents de travail ou des arrêts liés à l’effort, et ce malgré le déploiement, depuis une dizaine d’années, de formations visant à prévenir les accidents liés à la manutention.  Des arrêts de travail liés au stress et à l’usure professionnelle sont également signalés. Cet absentéisme entraîne des conséquences importantes pour l’organisation du travail, notamment pour les petits établissements qui ne disposent pas d’un pôle de remplaçants.

L’ambition de départ est d’une part, d’établir un diagnostic approfondi de la situation des TMS pour chaque établissement, d’autre part, de mutualiser les ressources et de travailler à l’élaboration de solutions communes à l’ensemble des établissements, en développant les compétences de tous les agents par le biais de formations adaptées aux besoins des agents et communes aux établissements.

 

La démarche : privilégier une approche relationnelle de la manutention

 

La démarche prend la forme d’interventions ergonomiques sur 3 ans, afin d’établir un diagnostic partagé par l’ensemble des parties prenantes.

A l’issue, un plan de formation spécifique est élaboré. Fondé sur une approche relationnelle de la manutention, il vise une cible de 100% des agents formés « TMS / mobilisation relationnelle » ainsi que la structuration d’un réseau de ressources et de référents internes. Un éducateur sportif est recruté à mi-temps pour dispenser des cours d’échauffement. Les formations PRAP sont dispensées par un organisme de formation extérieure. Le CH de Tréguier nomme un référent pour l’animation du réseau de formateurs et de référents internes. D’autres actions ont également été identifiées comme l’achat de matériel ou la redéfinition d’organisations de services.

=> Retrouvez l’interview de Mr GEZEQUEL, Directeur des Soins du CH de Tréguier.

 

Des premiers résultats encourageants

  • 100% des agents ont été formés sur la période (juin 2018), ainsi que 26 formateurs et 190 acteurs PRAP
  • Le nombre de personnes déclarant s’échauffer tous les jours est en constante augmentation, signe d’une appropriation continue des pratiques
  • Les accidents du travail sont en diminution de 20% entre 2016 et 2017

Ce projet a reçu le prix ANFH 2018 dans la catégorie « Management et organisation du travail ».

 

En résumé 

=> Une démarche fondée sur l’analyse des causes des accidents du travail et des TMS dans les établissements.

=> Une démarche qui ne se limite pas à une approche « biomécanique » des TMS mais qui interroge cette problématique dans sa globalité en intégrant les aspects relationnels liés à la mobilisation des patients, l’environnement de travail des soignants, et le niveau du « collectif de travail ».

=> Une démarche qui nécessite un haut degré de coordination, de mobilisation et de cohésion entre établissements quant à l’atteinte des objectifs et à l’allocation des ressources.

Ce type de démarche nécessite également une évaluation précise des coûts engagés qui recouvrent à la fois les prestations externes, notamment en ergonomie, et également le temps passé en interne par les porteurs de projets et les agents concernés.

Le FNP peut vous accompagner. 

 

 

Note globale : 1/5 (1 votes)