Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Attention à la cybercriminalité !

Vulnérables, les plus de 60 ans sont la cible préférée des cybercriminels, dont les méthodes de falsification sont de plus en plus efficaces. Prenez garde !

 

Devenus des internautes comme les autres équipés d’ordinateurs et de smartphones, les seniors peuvent cependant être moins conscients que leurs cadets des cybermenaces. Ils ne disposent ni des solutions ni de l’expérience nécessaires pour identifier les attaques et tentatives frauduleuses. Il faut dire que les cybercriminels savent s’y prendre ! L’attaque par hameçonnage (phishing en anglais) est l’une des techniques les plus courantes. Elle consiste à usurper l’identité d’un tiers de confiance (banque, administration, fournisseur d’accès à Internet, mais aussi ami…), afin d’obtenir des renseignements personnels et des identifiants bancaires pour en faire un usage frauduleux. Pour cela, le cybercriminel envoie un email invitant le destinataire à mettre à jour ses informations personnelles (et souvent bancaires) sur un site internet falsifié vers lequel il est redirigé. Le mail peut aussi contenir une pièce jointe piégée qui, à son ouverture, installe automatiquement un logiciel malveillant destiné à chiffrer, c’est-à-dire à rendre inaccessibles, les données personnelles (documents, photos, musiques, vidéos, etc.). Un message s’affiche alors sur l’écran pour réclamer le versement d’une rançon, en échange de la clé de déchiffrement. On parle dans ce cas d’attaque par « rançongiciel » (ransomware en anglais).

 

Précautions à prendre
Pour commencer, choisissez avec soin vos mots de passe en les rendant difficiles à déceler. Pour cela, composez-les d’au moins douze caractères en mélangeant majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux, et n’utilisez surtout pas vos nom, date ni lieu de naissance ! Installez des antivirus, effectuez des sauvegardes, et mettez régulièrement à jour vos logiciels, afin de corriger les nouvelles vulnérabilités découvertes par les éditeurs. Limitez au maximum la diffusion de vos informations personnelles sur le web et ne transmettez que les informations strictement nécessaires. Lorsque vous effectuez un achat en ligne, assurez-vous que l’adresse web de transaction est sécurisée : si la mention « https:// » apparait, c’est bien le cas, sinon, passez votre chemin !

 

Claire Bouc.
 

 

 

 

Note globale : 4/5 (172 votes)