Aller au contenu principal
Me connecter ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Administrateurs de la CNRACL Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Prévenir et préserver l’autonomie des personnes âgées

Date de publication 08/02/2022

Date de modification 08/02/2022

La Cnav, la CCMSA, l’Agirc-Arrco et la CNRACL, régime géré par la Caisse des Dépôts, ont signé une convention avec l’État consolidant le dispositif inter-régimes d’action sociale pour la prévention et la préservation de l’autonomie des personnes âgées.

Améliorer l’accessibilité des services d’action sociale

La dynamique inter-régimes développée depuis 10 ans par les régimes de retraite de base en faveur de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées s’est concrétisée en 2017 par la signature d’une convention pluriannuelle entre la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav), la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA), la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) et l’État. Cette démarche a permis de coconstruire une ingénierie de prévention « Pour bien vieillir » commune, harmonisée et coordonnée entre les régimes de retraite de base. L’objectif est d’en améliorer la visibilité et de la rendre ainsi largement accessible, d’une part, aux retraités pour les rendre acteurs de leur vieillissement et de la préservation de leur autonomie, et d’autre part aux partenaires et professionnels pour favoriser qualité et homogénéité des actions dans les territoires.

Engagé aux côtés des autres régimes de retraite et des pouvoirs publics pour un système de retraite plus simple, plus accessible et plus lisible, l’Agirc-Arrco, le régime de retraite complémentaire des salariés du secteur privé, a souhaité rejoindre ce dispositif d’action sociale inter-régimes. L’Agirc-Arrco, qui compte 23 millions de cotisants salariés et 13 millions de retraités travaille déjà régulièrement avec les autres régimes de retraite dans le cadre de l’action sociale, à l’échelon national comme dans les territoires, par l’intermédiaire notamment de ses comités régionaux. La préservation de l’autonomie des personnes âgées s’inscrit dans les orientations prioritaires de son action sociale.

Les conseils d’administration de la Cnav, de la CCMSA et de la CNRACL ainsi que les représentants de l’État se sont félicités de l'entrée du régime Agirc-Arrco au sein du dispositif inter-régimes d’action sociale, ouvrant de nouvelles perspectives d’actions communes en faveur des retraités tant au niveau national qu’au niveau local.

« La signature de cette convention offre de nouvelles perspectives dans la prévention de la perte d’autonomie des aînés, en renforçant encore davantage leur accompagnement à l’échelle nationale. Je me félicite par ailleurs qu’une attention particulière soit portée au soutien des retraités aidants, engagés au quotidien pour le bien-être de leurs proches. »

Brigitte Bourguignon, ministre déléguée en charge de l’Autonomie auprès du ministre des Solidarités et de la Santé

Une offre d’action sociale inter-régimes renforcée et étendue

La convention pluriannuelle 2022 « pour une politique d’action sociale coordonnée inter-régimes » fixe les engagements des quatre régimes de retraite signataires et les modalités de soutien des pouvoirs publics, pour une approche globale de la prévention et la préservation de l’autonomie des personnes âgées.

L’enjeu au niveau national sera de porter, amplifier et enrichir ce socle commun, coordonné et harmonisé entre la Cnav, la CCMSA, la CNRACL et l’Agirc-Arrco, afin d’accompagner la transition démographique et soutenir le « bien vieillir ».

5 domaines d’intervention

À l’occasion du renouvellement de la convention et de l’entrée de l’Agirc-Arrco dans le dispositif inter-régimes, les régimes ont notamment souhaité élargir leurs engagements à l'accompagnement des retraités proches aidants. Le socle commun d’actions inter-régimes couvrira donc désormais cinq domaines d’intervention :

  1. L’accompagnement, l’information et le conseil pour bien vivre sa retraite et anticiper
    la perte d’autonomie,
  2. L’élaboration, financement et programmation d’actions collectives de prévention en lien
    avec la CNSA, les CFPPA et les autres partenaires présents sur les territoires,
  3. La mise en œuvre d’accompagnements individuels à destination des personnes âgées
    les plus fragiles,
  4. Une politique de prévention mettant l’accent sur le bien vieillir dans un chez soi adapté,
  5. Une politique de soutien et d’accompagnement des retraités proches aidants.

Au niveau local, les actions coordonnées de promotion de la santé et du bien-vieillir relayées par les 18 structures régionales inter-régimes se poursuivront en lien étroit avec l’État, la CNSA et les collectivités territoriales. Les comités régionaux d’action sociale de l’Agirc-Arrco contribueront aux côtés des régimes de retraite de base, à amplifier des actions de sensibilisation dans les principaux domaines d’intervention dans une dynamique inter-régimes.

Note globale : 0/5 (0 votes)