Aller au contenu principal
Me connecter ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Les "Ateliers pour le Bien Vieillir", le regard d'une participante pro active

Les caisses de retraites, notamment l'Ircantec ou la CNRACL, s'engagent et se mobilisent en faveur de la santé et du bien-être de ses pensionnés. Un parcours de prévention est mis en place et animé dans les territoires. Après les interviews de la responsable de l'ASEPT 33 et d'une animatrice, la parole est donnée à une participante pro-active !

 

Bonjour Mme Solis, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? 

Je suis Mme Solis-Lagarde, j'ai 63 ans et je suis une retraitée de la CNRACL. J'a fait toute ma carrière en tant qu'aide soignante à l'hôpital d'Age,. Pour suivre mon ami, nous sommes jeunes mariés depuis 2017 (sourire), j'ai quitté le Lot et Garonne pour m'installer à Tizac de Lapouyade dans le 33.

 

Comment avez vous découvert les ateliers pour le Bien Vieillir ? 

Très occupée par les travaux de la nouvelle maison, je souhaitais quand même rencontrer des personnes de la commune, retrouver un lien social. Cela s'est d'abord fait avec l'association Armony de gym d'une dizaine de personnes. Si je me souviens bien j'ai appris que les ateliers pour le Bien Vieillir existaient lors d'une réunion d'information à Tizac de Lapouyade organisée par l'ASEPT 33. 

Le premier auquel j'ai assisté, avec mon mari, était un atelier vitalité, forme et bien-être à Lapouyade. L'animation était très agréable, tout comme le groupe constitué de personnes, d'autres communes. L'atelier qui s'est tenu du 14 mai au 25 juin 2019 était soit en intérieur soit en extérieur. Nous y avons appliqué des exercices adaptés de respiration, de posture, de mouvement et de relaxation. 

 

Avez-vous participé à d'autres activités pour le Bien Vieillir ? 

Oui, notamment la session de mémoire, à St-Cier-d'Abzac qui m'a laissé un souvenir très agréable. Nous y avions réalisé des exercices courts écrits, des jeux visuels, avec un côté acculturation au fonctionnement de la mémoire. L'animatrice nous a présenté le mode de fonctionnement de notre mémoire et nous a donné des astuces pour la travailler. Le but des ateliers est de pouvoir continuer chez soi. Un exemple de conseil à appliquer facilement ? Nous cherchons tous où nous avons posé nos clés... L'astuce est de ne plus les poser distraitement mais d'arrêter le geste pour bien imprégner sa mémoire de l'acte, penser "près de la lampe" par exemple.

Un des plus de ces ateliers à signaler est la distribution aux participants de supports, de fascicules, c'est une aide utile pour l'après. 

 

Comment avez-vous vécu le confinement et la poursuite des ateliers en distanciel ? 

Le site de l'ASEPT 33 était très clair, les ateliers étaient indiqués. J'ai participé à la session équilibre. C'était bien pensé parfois sous forme de jeux avec des dés à lancer déterminant quel type d'exercice était à réaliser. Nous étions en vidéo avec les autres participants et l'animatrice. Ce format soumis aux aléas des connections était très positif. C'est moins bien que le présentiel mais permet de rester en contact avec l'extérieur. Le lien était transmis via messagerie, c'était facile. J'ai également écouté des conférences en ligne : "Pourquoi se vacciner" "KO le mal de dos" "le stress". J'étais aussi intéressée par le Yoga du rire, les ateliers proposés se trouvaient éloignés. 

 

Le yoga du rire, parlons-en. Il me semble que vous avez été très pro active. 

Oui j'ai été force de proposition, grâce à une personne de l'ASEPT qui m'avait contactée suite aux nombreux ateliers faits. J'ai donc cherché des personnes susceptibles d'y participer. Le club de gym était partant et une personne extérieure nous a rejoint. L'ASEPT 33, réactive, a ainsi pu monter un atelier chez nous. Il y a même eu un effet boule de neige, car l'ASEPT 33 a pu enregistrer des participantes à d'autres sessions sur d'autres sujets du Bien Vieillir. 

 

Le mot de la fin ? 

Les ateliers sont un bon moyen d'aller vers les autres, de la même commune ou pas. Ils sont utiles pour le bien être personnel, pour apprendre à bien se lever, à se redresser, après une chute... Les animatrices et animateurs sont à notre écoute, même en distanciel. Ce n'est que du positif et je continue à m'y inscrire. Invitez vos proches à aller sur le site pour découvrir les offres pour le Bien Vieillir. J'entends souvent comme excuse "je n'ai pas le temps". Maison peut toujours dégager du temps pour son bien-être. 

 

 

Verbatim des participantes :

Anne Marie : "Une rencontre super"

Annie : "Une séance dynamisante"

Mumu : "Que du bien"

Josiane : "Super top"

Chantal : "Très agréable, intéressant avec une animatrice très accueillante"

Coco : "Du bien-être, un bon sommeil, de la joie, je repars dynamisée et regonflée"

Nadia : "Bonne humeur, bonne attente, bonne convivialité"

Sylvie : "Nous oublions nos douleurs et que cela fait du bien de rire"

Note globale : 4/5 (41 votes)