Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Conditions de travail

Quelles sont les conditions de travail des personnels exerçant dans les métiers des services à la personne à domicile ?

Les métiers de l’aide à la personne ou métiers « des services à la personne à domicile », possèdent deux critères apparaissent comme les plus discriminants :

  • Le lieu d’exercice de l’activité : au domicile ou en établissement.
  • L’activité dominante : aide à la vie quotidienne, soins, accompagnement social sachant qu’en dehors des actes de soins infirmiers à proprement parler (SIAD), il n’y pas de frontière étanche entre elles. L’aide-ménagère ou aide à domicile ou auxiliaire de vie ou quelle que soit son appellation peut à la fois exercer une activité de ménage, une fonction d’accompagnement social et de soins (aide à la toilette par ex). Par ailleurs, les situations de coactivité sont assez fréquentes et constituent une caractéristique des conditions d’exercice de ces métiers. Les tâches exercées le plus fréquemment sont celles relatives à l’entretien des locaux, bureaux, écoles ou crèches…. Il existe également des missions d’animation auprès de personnes âgées (30% des cas), des tâches administratives (7%), de participation à l’animation en logement foyer ou d’accueil.

Toutefois, l’activité de portage de repas à domicile demeure le service le plus répandu (73% des CCAS , 48% des CIAS ) devant les services d‘aide à domicile (54% et 43%) et la gestion d’établissements d’accueils pour personnes âgées ( EHPAD , foyer logement, Résidence pour personnes âgées, …) et l’accueil des jeunes enfants.

Les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) recouvrent une grande diversité de prestations pour des actions liées aux actes essentiels de la vie, au soutien à domicile, à la préservation ou la restauration de l’autonomie dans l’exercice des activités de la vie quotidienne et au maintien et au développement des activités sociales et des liens avec l’entourage de personnes fragilisées (personnes âgées dépendantes, les personnes handicapées, familles fragilisées, …).

 

 

Quels que soient les services rendus, les lieux d’exercice et les bénéficiaires, les conditions d’exercice de l’activité de travail et ses contraintes sont les mêmes.

En effet, ces métiers ont en commun une forte dimension humaine, une charge émotionnelle importante et des contraintes d’organisation prégnantes. Les agents qui les exercent sont confrontés à des contraintes physiques et psychologiques importantes : organisation et horaires de travail contraints, usure professionnelle, absence de perspectives, faible taux d’encadrement, autonomie de gestion relative…

Parallèlement, ces métiers souffrent d’un manque d’attractivité qui fait craindre une pénurie alors que les besoins augmentent.

Enfin, à l’instar des autres métiers de la filière sanitaire et sociale, ils sont en prise directe avec les enjeux sociétaux de la prise en charge des personnes en perte d’autonomie.

Note globale : 0/5 (0 votes)