Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Conditions de travail

Diversité des lieux d’exercice et diversités des tâches

 

Le métier et les missions de l’auxiliaire-puéricultrice diffèrent selon le lieu de travail- établissements de santé, structures d’accueil-, et le « public » (enfants malades ou non, porteurs de handicap…).

En effet, les nombreuses structures d’accueil pour les enfants sont d’autant de lieux d’exercice pour le métier d’auxiliaire de puériculture :

  • Les crèches, jardins d’éveil et halte-garderie
  • Les structures médicales comme la maternité, le service de néonatalogie ou la pédiatrie
  • Les pouponnières sanitaires ou sociales, dans le cadre de la protection de l’enfance

 

Au sein d’une équipe pluridisciplinaire, l’auxiliaire de puériculture veille, à travers l’ensemble de charges qui lui incombent, aux besoins des enfants accueillis, pour leur bien-être, et peut également offrir un soutien aux parents. Son rôle est également d’assurer la sécurité, l’hygiène et le confort de l’enfant.

Le travail de l’auxiliaire de puériculture varie en fonction des enfants auprès desquels elle intervient (état de santé, âge, degré d’autonomie) et de son secteur d’activité.

Par exemple, dans un lieu de soin, elle aura pour mission de surveiller l’état de santé de l’enfant, alors qu’au sein d’une structure d’accueil collectif, la réalisation d’activités d’éveil et l’hygiène occupent une majeure partie de la journée.

Pour autant, un grand nombre de tâches sont similaires, quelle que soit la structure dans laquelle l’auxiliaire de puériculture intervient.

  • Les soins de « nursing » pour accompagner l’enfant de 0 à 6 ans au quotidien
  • Les activités d’éveil pour aider au développement de l’enfant
  • Le suivi administratif rigoureux (mise à jour de dossier médical, rédaction de transmissions écrites pour l’ensemble de l’équipe ou les parents…)

Ce métier, comme tous les métiers de la petite enfance se caractérisent par une grande polyvalence dans les tâches, sur une amplitude horaire importante.

 

Reconnaissance et pénibilité

 

Par leurs tâches et missions, les professionnels de la petite enfance sont soumis à des contraintes, facteurs de pénibilité, et souffrent d’une faible reconnaissance.

 

Note globale : 0/5 (0 votes)