Aller au contenu principal
Me connecter
ACCUEIL CNRACL

Actif

Employeur

Retraité

Toute l'actualité Documentation Juridique Aide et contact Documents, Publications Événements
A +
A -

Un protocole d’accord sur la QVT à l’hôpital de Villefranche sur Saône

Le dispositif de veille et de promotion de la qualité de vie au travail mis en œuvre à l’hôpital Nord-Ouest de Villefranche sur Saône a donné lieu à la signature d’un protocole d’accord le 1er décembre 2015.

« Ce dispositif s’inscrit dans le prolongement d’une démarche engagée par l’établissement dans le cadre de son projet social 2009-2013.A cette occasion, il avait déjà adopté une charte du management élaborée de manière participative, exprimant les valeurs que les cadres médicaux et non médicaux s’engagent à respecter dans leur pratique professionnelle et à promouvoir entre eux ainsi qu’au sein de leurs équipes. »

Propos recueillis auprès de Monique Sorrentino, Directrice de l’établissement et de Benoit Vandame, directeur des Ressources Humaines.

Une réflexion sur les RPS qui s’amorce avec la mise en place de la communauté hospitalière de territoire, les transformations qu’elle génère, les transferts d’activités ainsi que le développement d’une offre de soins de qualité. Autant d’évolutions qui ont un impact sur l’organisation et les conditions de travail des personnels hospitaliers.

L’hôpital s’engage alors, avec le soutien du FNP , dans une démarche de prévention des RPS. Elle a pour objectifs principaux d’établir la cartographie des risques psychosociaux, de proposer un plan d’actions et de pérenniser la démarche en intégrant les résultats dans le document unique en mettant en œuvre un dispositif de veille de ces risques ; c’est notamment l’objet de l'accord local de prévention de la qualité de vie au travail.

L’hôpital réalise une évaluation des risques encourus par les agents au travers d’un questionnaire. L’analyse des résultats a conduit à identifier sept services exposés- ou susceptibles de l’être -à un risque plus prégnant, ce qui a mené à effectuer des investigations complémentaires.

Des plans d’actions sont ensuite élaborés. Les mesures portent sur l’harmonisation des conditions des visites et des contre-visites médicales, des conditions de transmission des informations entre les personnels soignants, des pratiques managériales, le réajustement des plannings et/ou des effectifs ainsi que la création d’un groupe de supervision des pratiques professionnelles.

Après avoir été adopté à l’unanimité par différentes instances, le protocole consacré à la promotion de la qualité de vie au travail dans l’établissement a été signé le 1er décembre 2015 par la directrice de l’établissement, le président de la Commission médicale d’établissement (CME), les secrétaires du CHSCT et de chacune des organisations syndicales.

Note globale : 0/5 (0 votes)